© ANDRES MARIN FLAMENCO ABIERTO   |  Avertissement Legal  |  Développement Web  |  
Partager:

Biographie de Andrés Marín


Andrés Marín est l'un des danseurs les plus singuliers de la scène flamenca actuelle. Ses productions se sont concentrées sur la tradition du flamenco et plus particulièrement sur les cantes classiques, mais pas dans une perspective conventionnelle, mais à travers un style très personnel et une esthétique d'une contemporanéité absolue. Directeur chorégraphique, artistique et musical de sa propre compagnie, ses créations reflètent la liberté expressive d'une profonde recherche artistique. Cela donne lieu à une poétique riche en images suggestives, au service de son engagement envers l'art et envers lui-même. Il est actuellement l'un des grands rénovateurs du genre.

Andrés Marín est né à Séville en 1969. Fils d'artistes flamenco, il vit cet art depuis son enfance, tant par la danse à l'école de son père que par le chant, dont il est un grand aficionado et un profond connaisseur. S'il y a un trait qui définit sa carrière, ce serait celui de l'indépendance et le fait qu'il n'appartient à aucune entreprise ou école en dehors de l'enseignement de son père. Autodidacte inclassable, il a commencé sa carrière professionnelle en 1992 en tant que soliste et chorégraphe pour différents spectacles et événements jusqu'à ce qu'il fonde sa propre compagnie en 2002.

Dans toutes les œuvres d'Andrés Marín, l'expérimentation et le risque règnent en maître, éléments que l'artiste considère comme essentiels pour que l'art flamenco reste vivant : Más allá del tiempo (2002), Asimetrías (2004), El alba del último día (2006), Vanguardia Jonda (2006), El cielo de tu boca (2008), La pasión según se mire (2010), Op.24 (2011), Tuétano (2012), Ad Libitum (2014), Yatra (2015), Carta Blanca (2015), D.Quixote (2017), La Vigilia Perfecta (2020) et Éxtasis Ravel (2021). Ses créations ont été reçues par les principaux circuits européens de flamenco et de danse contemporaine, notamment la Maison de la Danse de Lyon, los Teatros del Canal de Madrid, le Théâtre National de Chaillot à Paris, le Sadler's Wells de Londres, la Biennale de Flamenco de Séville, Montpellier Danse, le Musée National Picasso-Paris, l'Opéra de Lille, le Lucent DansTheater de La Haye, l'Opéra National de Lettonie, le Théâtre de la Ville de Paris, la MC2 : Grenoble, le Festival de Danse de Cannes, la Biennale d'Art Flamenco à Paris, le Festival de Nîmes, le Festival de Jerez, Flamenco Viene del Sur, la Sala Pleyel à Paris, le Festival ¡Mira ! Festival et le Mercat de les Flors à Barcelone.

Artiste inquiet, toujours à la recherche de nouvelles façons d'immerger la tradition flamenca dans des eaux inexplorées, Andrés Marín a collaboré avec des artistes de différentes disciplines tout au long de sa carrière, convaincu que le flamenco peut dialoguer sans complexe avec les autres arts :
Pilar Albarracín, artiste visuelle. Action vidéo "Bailaré sobre tu tumba" (Je danserai sur ta tombe) (2004)
Blanca Li, chorégraphe. "Poeta en Nueva York" (2007-2008) Nommé aux Max Awards de la meilleure performance de danse masculine pour son rôle de Lorca.
Llorenç Barber, compositeur expérimental (cloches). "El cielo de tu boca" (2008-2011). Bartabas, directeur du théâtre équestre et musical Zíngaro. "Golgota" (2013-2016)
Kader Attou, danseur hip-hop et directeur du Centre chorégraphique national de La Rochelle (CCN) "Rencontres" (2014) et "Yatra" (2015-2018).
Ensemble Divana, musiciens du Rajasthan. Festival mondial de l'esprit sacré 2016, Jodpur (Inde)
Laurent Berger, dramaturge et metteur en scène de théâtre contemporain. "D.Quixote" (2017-2019)
Marie-Agnés Gillot, danseuse Étoile. Christian Rizzo, chorégraphe, artiste audiovisuel. "Magma" (2019-2021)
José Miguel Pereñíguez, artiste visuel. "La vigilia perfecta" (2020), “Éxtasis Ravel" (2021)

L'artiste combine son activité chorégraphique et artistique avec la gestion d'Andrés Marín Flamenco Abierto, son propre bureau de production et studio de danse basé à Séville.

FR
EN
ES
pause/play
/